Un produit périmé est-il encore consommable ?

Le gaspillage alimentaire est quelque chose que j’ai du mal à concevoir. J’essaie de m’organiser au maximum pour ne pas me retrouver avec des produits alimentaires périmés dans mon réfrigérateur ou mes placards. Et malgré cela, il m’arrive parfois de me retrouver avec des produits dont la date de consommation est dépassée. Et bien, même si c’est le cas, il ne me vient pas à l’idée de jeter de la nourriture. Depuis mon enfance, mes parents m’ont sensibilisé à ce sujet. Il existe tellement de personnes dans le monde qui meurent de faim ou ne peuvent pas se nourrir suffisamment… Dans le monde, mais pas seulement, en France, environ 15% de la population vit dans l’insécurité alimentaire et 3,9 millions sont bénéficiaires d’aides alimentaires… Je ne sais pas vous, mais personnellement, ça me fait réfléchir à deux fois avant de jeter (ou même d’acheter). Vous l’aurez compris, le gaspillage alimentaire est un sujet important pour moi et j’avais envie de vous en parler aujourd’hui. Alors un produit périmé est-il encore consommable ? 

Les dates qui apparaissent sur les produits alimentaires sont souvent gage de qualité mais pas de consommabilité. En effet, elles nous renseignent la limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu certaines de ses qualités. Il existe aujourd’hui, deux types de date limite sur les emballages alimentaires (DGCCRF).

gaspillage alimentaire

Produit périmé : la Date Limite de Consommation – DLC

Indiquée sous la forme de “A consommer jusqu’au…” et est suivie de l’indication “jour/mois”. Elle s’applique aux produits alimentaires très périssables d’un point de vue microbiologique. Parmi ces produits, les produits frais tels que les produits laitiers, les viandes, les poissons.

La DLC s’intéresse aux produits frais, tels que les laitages, les viandes ou encore les poissons. Ces produits sont les plus sensibles et sujets à au développement microbiologique. Ce n’est cependant pas une raison pour se fier à 100% à cette DLC. Un produit présentant une DLC au 24/05/2018, ne sera pas moins bon d’un coup, d’un seul, le 24/05/2018 dès 00h01 comparé au 23/05/2018 à 23h59… Ça peut paraître logique comme ça, et pourtant… Bon nombre de personnes se fient uniquement à cette date et jetteraient le produit en question.

Produit périmé : la Date de Durabilité Minimale – DDM

Anciennement DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale), elle s’exprime sous la forme “A consommer de préférence avant le…”, et est suivie par les indications “jour/mois” (DDM inférieure à 3 mois), “mois/année” (DDM comprise entre 3 et 18 mois), “année” (DDM supérieure à 18 mois).

Une fois la date dépassée, le produit est susceptible d’avoir perdu une partie de son goût, de sa teneur en vitamines ou minéraux, de sa texture. Ces pertes de qualité ne présentent pas de danger pour notre santé. Les produits d’épicerie sucrée (cafés, céréales, biscuits, etc) et salée (biscuits apéritifs, conserves, etc) sont des produits présentant un DDM.

Quelques astuces pour savoir si un produit alimentaire est périmé ou non

Il est possible de consommer les produits alimentaires même une fois la DLC ou la DDM dépassée, à condition d’être prudent. Quelques astuces simples nous permettent de savoir si le produit est encore consommable :

  • Observez l’aspect de l’emballage, l’aspect et l’odeur du produit.

Tous les microorganismes ne sont pas odorants et/ou visibles à l’œil nu, mais bon nombre le sont. Observez l’opercule de vos yaourts, la surface de vos viandes et poissons…

  • Intéressez-vous au conditionnement.

Il peut avoir une influence sur la conservation. Sachez également que le conditionnement peut influencer sur la conservation. En effet, une viande fraîche achetée directement à la coupe devra être consommée sous 4 jours. Alors qu’une viande achetée sous atmosphère modifié/sous vide, elle peut être conservée jusqu’à 10 jours. Un produit conditionné en boite de conserve présente une DDM et pourtant, sa durée de vie est infinie. Le seul critique de non consommabilité d’une conserve serait l’aspect gonflé de la boîte.

  • Conservez-les dans un endroit adapté.

Les produits secs présentent des DDM, mais sont consommables indéfiniment. Ils peuvent perdre un petit peu de leur goût, mais ne vous rendrons pas malade. A condition que vous les conserviez à l’abri dans des récipients hermétiques, à l’abri de l’humidité. Concernant les produits frais, veillez également à ne jamais rompre la chaîne du froid. Apportez une glacière lorsque vous faites les courses, notamment en période estivale.

  • Pensez à la congélation.

Si vous n’êtes pas certains de consommer le produit frais avant qu’il n’atteigne sa DLC, pensez à la congélation à -18°C (pensez à couper vos légumes ou viandes en morceaux, la congélation à coeur sera plus rapide). Plus un produit frais sera congelé tôt, moins il y aura de risque de développement microbiologique ; n’attendez donc pas que le produit atteigne sa DLC dans votre réfrigérateur avant de le congeler. Aussi, assurez-vous que le produit n’ait jamais été congelée auparavant.

  • Testez la consommabilité de vos oeufs

Les oeufs présentent une DCR, Date de Consommabilité Recommandée ; qui est de 28 jours. Pour s’assurer que votre oeuf est encore consommable, vérifiez que la coquille soit intacte et plongez-le dans de l’eau froide. S’il reste au fond ou remonte légèrement, consommez-le cuit sans crainte. S’il remonte totalement à la surface et flotte, alors évitez de le consommer.

gaspillage alimentaire produit périmé

Quelques astuces pour éviter le gaspillage alimentaire

Vous n’êtes sans doute pas passé à côté des petits corners “Dates courtes”, “Anti-gaspillage” dans vos supermarchés ou épiceries. Et pour cause, depuis le 11 février 2016, la loi Garot interdit les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation.

  • N’hésitez pas à aller jeter un oeil au corner “Dates courtes” au début de vos courses

Vous pourrez peut-être trouver de l’inspiration pour vos prochains repas, vous ferez des économies et surtout vous éviterez le gaspillage alimentaire. Assurez-vous juste de consommer ces produits rapidement.

  • Ne boudez pas les fruits et légumes moches, au contraire

Une pomme, une poire ou une mangue un petit peu flétrie sera parfaite pour une bonne compote maison. Un poireau, un chou ou un brocoli avec un feuillage un petit peu vieilli sera très bon dégusté en velouté ou purée.

  • Pensez aux applications anti-gaspi’

Ces dernières années plusieurs projets innovants se sont lancés sur ce sujet de l’anti-gaspillage alimentaire. C’est notamment le cas de Too Good To Go, une application qui permet aux restaurateurs et distributeurs d’éviter de jeter leurs invendus en les proposant à prix réduits aux consommateurs. J’avais écrit un article à ce sujet en juin 2017, retrouvez-le juste ici ci cela vous intéresse.

Pour finir, j’avais juste envie de vous rappeler que tout est question de bon sens. Avant de jeter, gardez en tête que de nombreux aliments restent consommables plusieurs semaines, voire bien plus encore, sans présenter aucun danger pour notre santé. Bien que je prône l’anti-gaspillage alimentaire, je vous invite à rester vigilant, notamment les femmes enceintes et enfants dont le système immunitaire est plus fragile.

A très vite, 

Marie Eppe


Marie, 23ans, consomm’actrice persuadée que chaque geste compte. De par une consommation responsable et engagée, le minimalisme, le zéro-déchet, le locavorisme et le bien-être font partis de mon quotidien. Retrouvez-moi sur marieeppe.fr.

L

Post a new comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager: Plus: