Casser les idées reçues sur les couches lavables

    Beaucoup de parents soucieux de l’écologie se posent la question quant à l’utilisation des couches lavables. Malheureusement, elles n’ont pas une excellente réputation auprès du grand public. Alors voici quelques arguments pour se casser les idées reçues sur les couches lavables.

    Les couches lavables ne sont pas si écologiques

    Il est vrai qu’elles nécessitent de l’eau et de l’électricité pour leur entretien. Mais il faut savoir que la production d’une seule couche jetable nécessite une tasse de pétrole et deux fois plus d’eau et d’électricité que la vie entière d’une couche lavable entretenue. Par ailleurs, les couches jetables représentent en moyenne 40% des déchets ménagers d’un foyer avec un enfant de 0 à 2 ans.  En sachant qu’une seule couche jetable met jusqu’à 500 ans à se dégrader, l’impact écologique est vite calculé. Les couches lavables ne sont donc pas parfaites au niveau du bilan carbone, mais leur impact reste minime par rapport aux couches jetables.

    Les couches lavables, ce n’est pas très propre

    Pour tout de suite vous rassurer, les selles ne vont pas à la machine à laver. Ouf ! Des petits voiles biodégradables se placent sur la partie absorbante de la couche. De ce fait, en cas de selles, il suffit d’emballer le tout dans le voile et direction les toilettes. La couche qui part en machine n’a donc pas de « matières ». Pour l’urine, étant stérile à la base, c’est la macération qui la rend odorante et sale. Il faut donc faire une machine de couches au moins tous les deux jours. Pour désinfecter les couches, un lavage à 60 degrés une fois par mois suffira. Pour les plus sceptiques, il est également possible de rajouter un antibactérien écologique vendu par la plupart des grandes marques de couches lavables.

    Si on compare tout cela à nos couches jetables. Certes vous avez des couches stériles mais imaginez la quantité de produits nocifs qu’elles contiennent, pour en savoir plus n’hésitez pas à lire cette étude de 60 millions de consommateurs. Lesquelles sont les moins propre finalement ?

    couches lavables avis

    Les couches lavables ne sont pas pratiques

    Cette idée était peut-être vraie il y a un certain temps, lorsque l’écologie était encore une « niche commerciale ». Mais aujourd’hui, étant de plus en plus nombreux à s’y intéresser et à se remettre aux couches lavables, les nombreuses marques ont su trouver des concepts pratiques, très absorbants et sans fuites. Vous trouverez énormément de variétés. Il y notamment un système appelé « Tout-en-un » qui s’utilise comme une couche jetable mais en lavable. C’est notamment celles-ci qui m’ont permis de convaincre mon mari et ma nounou. Ce n’est pas forcément le modèle qui vous conviendra mais pour démarrer et se convaincre c’est l’idéal. Il vous permettra de réaliser une bonne transition puisqu’il est équivalent au jetable sur la forme. En journée, un change toutes les deux ou trois heures suffira. Pour ce qui est de la nuit, les marques proposent des modèles plus gros et avec des tissus plus absorbants pour permettre de tenir jusqu’au matin.

    En ce qui concerne les départs en week-end et les vacances, vous pouvez éventuellement repasser ponctuellement aux couches jetables si vous n’avez pas envie de faire des machines. Mais sachez qu’il est possible de se fournir des sacs imperméables permettant de stocker les couches une ou deux journées et de faire une machine régulièrement sur votre lieu de vacances ou en rentrant de votre week-end. Pour les petites sorties, il vous suffit d’avoir toujours un sac imperméable sur soi et vous pouvez fonctionner comme une couche jetable.

    Pour conclure, je ne vais pas vous dire que les couches lavables sont sans contraintes puisqu’il faut évidemment les laver, les sécher et les plier. Mais si vous comparer le bénéfice économique, écologique, sanitaire et pratique, les arguments penchent tout de même sérieusement en faveur de nos petites couches lavables. Si vous voulez vous convaincre encore plus et avoir des informations détaillées sur les différents systèmes de couches lavables, n’hésitez pas à consulter cet article détaillé sur mon blog.

    Et vous pour ou contre les couches lavables ?


     

    Flo les mains, Maman parisienne, 32 ans, accro au DIY, en pleine mutation écologique.

    B

    Post a new comment

    Partager: Plus: