Déménagement : 5 astuces pour trier efficace.

    Déménager c’est emballer, mettre dans les cartons, fermer et répéter :  » Mais c’est à moi tout ce bazar !? « .  Comme vous pouvez le deviner mes chères Naturalistas, je suis en plein déménagement et ce n’est pas une partie de plaisir ! Je partage avec vous 5 astuces que j’ai testé pour trier mon bazar, m’alléger et déménager sereinement dans mon nouvel appartement.

    5 astuces pour trier avant un déménagement.

    Astuce 1 : Alléger son dressing

    La technique du cintre retourné :

    Je utilise depuis un an déjà cette astuce que m’a enseigné ma coloc’. Comment ça marche ? Tous mes cintres sont installés dans ma penderie dans le même sens avec leur partie arrondie coté mur. Quand je mets, par exemple une robe, je tourne le cintre dans l’autre sens, comme ça je sais que j’ai porté au moins une fois cette robe dans les six derniers mois. Tous les cintres non retournés sont donc porteurs de vêtements que je n’ai pas mis et que je ne remettrais probablement pas. C’est bien plus facile de se séparer de vêtements en voyant nettement que je ne les ai pas mis. Du coup, plus de « je le garde au cas où »!

    La règle du 1 pour 1 :

    Ensuite, j’ai instauré la règle du un pour un. Par exemple, si je veux m’acheter un nouveau jean, je dois me séparer de quelque chose dans ma garde robe : un jean contre une jupe, une chemise contre un tee-shirt, etc. Au final, je fais beaucoup moins de shopping qu’avant et je porte juste les vêtements que je veux. Ces deux astuces m’ont permis d’avoir juste deux cartons de vêtements et de me rendre compte que je mets souvent les mêmes choses.

    Je mets souvent les mêmes vêtements, alors pourquoi garder les autres ?

    Astuce 2 : Apprendre à se détacher

    J’adore lire !  Si je pouvais, je ne ferais que ça ! Mais mon addiction prend de la place et pèse lourd. Très lourd. Ma bibliothèque déborde et je sème des livres un peu partout chez mes amis. Puis, pendant mon déménagement la sanction est tombée :  je dois me séparer de certains livres. Snif.

    Pour ne pas être triste, je me suis posée une seule question – et pourtant existentielle – : « Est-ce que tu as envie de relire ce livre ? ». Oui, je garde. Non, je mets de côté. En triant chacun des livres, je me suis souvenue de leurs histoires, des intrigues, des émotions que j’ai ressenties lors de la lecture. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ça m’a permis d’être plus efficace dans mes choix. Ouf !

    A l’heure du bilan du déménagent, j’ai mis de côté 5 cartons à donner, soit XXXX livres. J’ai gardé deux cartons de livres, et je suis sûre de lire à nouveau tous ceux que j’y ai mis.

    J’ai mis de côté 5 cartons à donner, soit XXXX livres.

    Déménagement une bibliothèque en faisant du tri.

    Astuce 3 : Sélectionner son mobilier

    Pas facile de se détacher des meubles qui nous suivent et que l’on transporte avec soi depuis un certain temps. Malheureusement je manque de place et j’ai du me séparer de ma bibliothèque, d’étagères et de mes chaises de bar. Qu’est ce j’ai gardé ? Mon bureau, ma table de travail, la table basse, mon rocking-chair, mon lit et mes tables gigognes qui me suivent depuis très longtemps. Donc ces 6 meubles sont mes essentiels. A chacun aussi de réfléchir et d’établir les siens.  Ainsi, comme pour les livres, ma réflexion s’est tournée autour de ce que je voulais vraiment garder dans ce nouveau déménagement/départ.

    Astuce 4 : Déménagement & bibelots

    Nous avons toujours des bibelots que nous gardons sans oser les jeter pour différentes raisons (cadeaux, souvenirs, émotions). J’ai décidé de garder juste les choses qui me font plaisir et qui sont rattachées à des émotions positives.

    Mes petits bougeoirs du Maroc que j’ai depuis 10 ans en sont un exemple. Je suis toujours contente de les sortir du papier journal et de leur trouver une place de choix dans chaque lieu où j’ai vécu, tout comme mes assiettes dépareillées et mes verres tout abimés! Être une gourmande sentimentale c’est tout moi !

    Astuce 5 : Donner, vendre ou partager ?

    Avec tout les objets que j’ai mis de côté, il reste une question à poser : « Comment se débarrasser de tout ces objets ? « 

    Les mettre en vente sur les sites spécialisés :

    • Mes vêtements ont été postés sur des sites de vide-dressing en ligne (Vinted par exemple).
    • Mon étagère et mes chaises de bar se sont vendus en deux heures sur Leboncoin.
    • Sur le site Gibert Joseph, j’ai vendu certains de mes livres.
    • Les endroits de dépôts-vente et les vide-greniers sont aussi une solution.

    Faire des dons avant le déménagement :

    • J’ai préféré donner à une association locale les vêtements non vendus ainsi que les livres.
    • Aussi, j’ai fait don des palettes qui me servaient de sommier.

    Ne pas hésiter à partager :

    • Avant de donner mes livres à l’association, je les ai mis à disposition dans l’entrée de mon immeuble pour que mes voisins se servent.

    Le bilan de ce déménagement

    Beaucoup moins de choses au garage qu’il y a deux ans. J’ai fait un énorme tri dans mes affaires et je me sens beaucoup mieux. Alors, un sentiment émerge en moi, celui d’être contente d’avoir partagé mes lectures avec mes voisins. Je suis heureuse d’avoir donné ce qui ne me rendait plus heureuse au quotidien. Allégée et confiante, j’aborde ce nouveau départ sereinement.

    Et vous les Naturalistas, quelles sont vos astuces pour déménager sereinement ?

    A lire aussi :


    C’est moi Nora Bizeau, naturopathe, iridologue à Bayonne dans le sud-ouest de la France. Je suis une addicte de la slow cosmetic et une gourmande incorrigible ! Je partage des recettes sucrées, salées & cosmétiques sur mon blog : Nature, Bien-Être & Moi. Tu peux aussi me retrouver sur Instagram et Facebook.

    D

    Comments (01)

    Post a new comment

    Partager: Plus: