Glossaire des substances à éviter

Des substances dangereuses pour l’organisme :

Qui n’a jamais eu la curiosité de retourner son flacon de crème de jour pour regarder la liste des ingrédients qui y figurent ? Pour finalement y découvrir des termes incompréhensibles et imprononçables…
Des termes dont on entend de plus en plus parler auprès d’associations de consommateurs, de diverses études scientifiques, dans la presse et sur la Blogosphère.
On nous communique de plus en plus de substances reconnues comme toxiques pour l’organisme présentes dans de nombreux produits tant alimentaires que cosmétiques mais comment démêler toutes ces informations et reconnaître ces substances toxiques au quotidien ?
Décrypter les listes d’ingrédients cosmétiques n’est pas chose facile et l’information reste encore peu accessible aux consommateurs.
C’est pourquoi, nous décidons aujourd’hui sous la forme d’un glossaire, de vous apporter quelques précisons sur ces substances à éviter.

Tout d’abord qu’est-ce qu’une substance toxique ? Il s’agit d’un terme courant qui comprend le plus souvent des produits chimiques qui sont susceptibles de nuire à la santé humaine ou à la qualité de l’environnement. Ces substances, peuvent être présentes dans les produits d’hygiènes et produits cosmétiques que nous utilisons au quotidien.

Je vous propose un glossaire regroupant les substances toxiques les plus courantes :

Le Benzophenone-1, Benzophenone-3 ou Oxybenzone : utilisé comme filtre UV dans les crèmes solaires il est considéré comme perturbateur endocrinien (1) et allergène (2).
Cet ingrédient est également reconnu comme étant possiblement cancérigène pour l’Homme (Groupe 2B) par le Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC).

Le BHA (Butylated Hydroxyanisole) – BHT (Butylhydroxytoluène) : tout deux utilisés comme conservateurs anti-oxydants dans les formulations cosmétiques, ils sont considérés comme perturbateur endocrinien (1).

Le Butylphenyl Methylpropional – Lilial : utilisé comme agent masquant ou comme parfum dans les formulations cosmétiques, il est considéré comme un allergène et va être interdit dans les formulations en 2019 par l’Union Européenne.

L’EDTA ou Disodium EDTA : utilisé comme agent de chélation chimique, c’est à dire de conservateur. Il est considéré comme polluant et irritant.

L’Ethylhexyl Methoxycinnamate ou Octyl Methoxycinnamate : utilisé comme filtre UV dans les crèmes solaires, il est considéré comme perturbateur endocrinien (1).

Le Merhylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone (MIT) : utilisé comme conservateur dans les formulations cosmétiques pour remplacer les Paraben, il est considéré comme un allergène (2).

Le Paraben et ses dérives (Butylparaben, Sodium Butylparaben, Propylparaben, Potatium Propylparaben et Sodium Propylparaben) : utilisés comme conservateurs dans les formulations cosmétiques. Ils sont considérés comme perturbateur endocrinien (1).

Le Phenoxyethanol : utilisé comme conservateur anti-microbien et/ou co-solvant dans les formulations cosmétiques. Il n’est pas considéré comme un perturbateur endocrinien mais il est fortement toxique pour le foie et le sang principalement chez les enfants, adolescents et les femmes enceintes.

Les Phtalates ou Diethyl Phtalate : utilisés comme parfums dans les formulations cosmétiques. Ils sont considérés comme perturbateur endocrinien (1).

Le Silicone et ses dérivés notamment le Cyclopentasiloxane, Cyclotetrasiloxane et Cyclomethicone : utilisés comme agents de texture dans les formulations cosmétiques.
Ce sont uniquement ces trois substances qui sont considérés comme perturbateur endocrinien (1) depuis 2015. Les silicones sont également des agents très polluants pour l’environnement.

Les Sulfates (Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate, Sodium Myteth Sulfate) et ses dérives (Ammonium Lauryl Sulfate autorisé en cosmétiques Bio) : utilisés comme Tensioactifs – agents moussants dans les formulations cosmétiques. Ils sont considérés comme irritants.

Le Tricolsan et Triclocarban : utilisé comme conservateur anti-bactérien dans les formulations cosmétiques. Il est considéré comme perturbateur endocrinien (1).

(1) Un perturbateur endocrinien (PE) désigne toute substance ou agent chimique composé qui pourrait perturber/influencer le fonctionnement du système endocrinien, soit l’ensemble des organes (glandes endocrines) qui possèdent une fonction de sécrétion d’hormones chez l’Homme et l’animal. Ces substances auraient des effets par exemple sur le développement cérébral et reproductif chez l’homme et la femme.

(2) Un allergène désigne l’ensemble des substances ou molécules qui provoquent une réaction allergique de contact chez l’Homme ou l’animal.

Pour conclure, n’hésitez pas à faire une capture d’écran de ce glossaire  afin de garder cette liste sur vous pour plus de simplicité au quotidien et limiter l’utilisation de papier !

 

À lire aussi : 

Déodorant, anti-transpirant. Danger ? Que choisir ? 

Nettoyer son appartement en mode éco-responsable

Lessive maison au huiles essentielles


Je m’appelle Alexandrine et je suis une véritable Green Beauty Addict. Depuis mon passage au naturel je décrypte et analyse toutes les listes INCI et les formulations cosmétiques. Pourquoi ? Car ma peau sensible et moi-même avons décidés de mener une véritable bataille contre les substances toxiques au quotidien. N’hésitez pas à me suivre ici 🙂

 

 

D

Comments (02)

Post a new comment

Partager: Plus: