Comment venir naturellement à bout des poux ?

    C’est la rentrée, non seulement pour nous mais également pour… les poux. Comme chaque année, ces petits parasites en profitent pour élire domicile sur le cuir chevelu de nos enfants mais aussi sur celui des parents. Personne n’est épargné ! C’est pourquoi, je vais vous présenter quelques remèdes naturelles pour venir à bout des poux !

    Un pou, qu’est-ce que c’est ?

    Avant toute chose, sachez que le pou est inoffensif, ne transmet aucune maladie et n’est en aucun cas synonyme de mauvaise hygiène. Déculpabilisez-vous, ainsi que vos enfants, avoir des poux c’est dérangeant mais ce n’est pas la honte pendant vingt ans !

    C’est un tout petit insecte hématophage, c’est-à-dire qui se nourrit de sang, dont la couleur oscille entre le brun et le gris. Il ne vole pas et ne saute pas mais rampe très vite de cheveu en cheveu et y pond des œufs. Ces œufs, appelés lentes, de couleur caramel, éclosent au bout d’une semaine environ. Après avoir éclot, la lente vide devient blanchâtre et reste agrippée à la base du cheveu. Une larve, appelée nymphe, en sort pour devenir, une dizaine de jours plus tard, un pou adulte. Celui-ci vivra une vingtaine de jours environ et finira par se décrocher naturellement des cheveux. Toutefois, n’attendez sagement pas que les poux meurent car ils se reproduiront et les femelles pourront pondre entre 3 à 10 lentes par jour… Alors si vous ne traitez pas rapidement et efficacement l’infestation, ils feront de votre chevelure de rêve leur plus beau parc d’attractions !

    Comment savoir si on a des poux ?

    Un bon mois peut facilement s’écouler avant que les premiers symptômes n’apparaissent. Il est également possible qu’aucun symptôme ne se manifeste. Mais le premier indice ce sont les démangeaisons. La présence de poux peut éventuellement déclencher un eczéma et se gratter peut provoquer un gonflement des nœuds lymphatiques. Alors si votre enfant se gratte la tête, en particulier au niveau de la nuque ou derrière les oreilles, inspectez le crâne suspect et recherchez minutieusement l’éventuelle présence de :

    – lentes : au niveau des racines, elles ressemblent à des pellicules fermement agrippées aux cheveux. Pour être sûre, attrapez l’éventuelle lente et posez‑la sur une serviette. Prenez un cheveu, sur votre brosse par exemple, et frottez-le sur l’éventuelle lente. Si celle-ci s’agrippe, c’est effectivement une lente.

    – poux : armez-vous de patience et d’un bon éclairage, voire d’une loupe, et vérifiez mèche par mèche. Il arrive qu’en se grattant, vous (ou votre enfant) retrouviez un petit parasite sous l’ongle. Bingo ! Il suffit de le poser sur un petit linge et si vous voyez qu’il a énormément de mal à se déplacer, c’est probablement un pou.

    Pourquoi traiter naturellement l’infestation de poux ?

    La liste est longue… Mais pour résumer, les traitements anti-poux conventionnels à base d’insecticides antiparasitaires sont toxiques et nocifs pour l’environnement. L’utilisation de ces produits peut entraîner un risque d’effets secondaires, tels que démangeaisons, brûlures, éruptions cutanées, rougeurs… Sachez qu’un mauvais usage (application trop longue ou sans aération) peut également provoquer des intoxications. Enfin, ces traitements entretiennent la résistance développée par les poux et deviennent inefficaces. Alors il serait temps d’essayer le naturel non ?

    Comment traiter naturellement l’infestation de poux ?

    Attention : les huiles essentielles sont à proscrire (ou à manier avec extrême précaution pour certaines) tout au long de la grossesse et pour les enfants en bas âge. Renseignez‑vous sur leur utilisation et leur dosage. Les huiles essentielles de lavande vraie et de lavandin sont utilisables à partir du 4ème mois de grossesse et pour les enfants de plus de 3 ans.

    A titre préventif : parce-qu’on ne sait jamais …

    A chaque rentrée, faites un masque au henné neutre à toute la famille. Ce henné non colorant, par son action gainante, empêche l’ancrage des lentes et l’infestation pendant six mois ! N’hésitez pas à ajouter à votre masque une cuillère à soupe d’huile de coco ou de jojoba et 3 gouttes d’huiles essentielles de lavande vraie ou de lavandin. Appliquez le tout, après avoir démêlé les cheveux, et laissez poser sous un foulard ou un bonnet de douche pendant minimum 30 minutes.

    Après chaque shampoing, n’hésitez pas à effectuer un dernier rinçage au macérât de fleurs de lavande vraie dans du vinaigre de cidre. Pour cela, mettez une bonne poignée de fleurs dans un bocal préalablement désinfecté ou stérilisé. Ajoutez du vinaigre de cidre et laisser macérer dans un placard une vingtaine de jours avant de filtrer.

    Enfin, en cas de suspicion d’infestation de poux à l’école, frottez une goutte de lavande vraie ou de lavandin derrière les oreilles et la nuque de votre enfant.

    A titre curatif : parce-qu’il faut passer à l’action

    Un bon bain d’huiles, en plus de nourrir votre chevelure, asphyxiera les poux. L’huile de coco est très efficace tout comme l’huile de jojoba ou de nigelle. Mélangez les trois pour un combo parfait ! Appliquez généreusement le soin sur toute la chevelure et laissez reposer toute une nuit sous un foulard. Le lendemain, lavez les cheveux au shampoing, dans lequel vous pouvez ajouter 3 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou de lavandin. Les poux morts tomberont les uns après les autres comme des mouches dans votre douche. En guise de dernier rinçage, pensez à votre macérât de fleurs de lavande vraie !

    Vos cheveux désormais débarrassés de la plupart des poux, vous n’êtes malheureusement pas dispensés de la corvée du peigne aux dents serrés. Malheureusement, les lentes sont résistantes tant à l’huile, qu’à l’eau ou au shampoing et quelques irréductibles poux peuvent toujours être vivants. Préférez un peigne anti-poux en acier, plus résistant et durable. Evitez, selon moi, les peignes électriques qui n’ont pas encore démontrer leur véritable efficacité. Une fois armés de votre peigne, placez la tête au-dessus de l’évier ou d’un linge pour récolter les parasites. Passez le peigne sur la chevelure mouillée, mèche par mèche, de la racine vers les pointes. Soyez patients, vérifiez chaque mèche et rincez à l’eau le peigne après chaque passage. Après utilisation, faite tremper votre peigne dans l’eau chaude pendant 10 minutes.

    Renouvelez ces opérations quelques jours après et, au cas où, la semaine suivante. N’oubliez pas d’inspecter, et au besoin de traiter, toute la famille pour éradiquer totalement l’infestation.

    Et après ?

    Hors des cheveux, un pou meurt au bout de quelques heures, au pire 2 à 3 jours au plus tard. Il n’est donc pas obligatoire de laver l’ensemble du linge de maison utilisé. Toutefois, histoire d’être rassurés, je vous recommanderais de tout passer à la machine à laver sans oublier les bonnets, chapeaux et autres écharpes portés.

    A lire aussi:


     

    Je m’appelle Sofia, je partage des astuces naturelles, zéro déchet, so fun & so green ! En quête d’une vie simple, respectueuse des êtres et de notre environnement!

    C

    Post a new comment

    Partager: Plus: