5 solutions naturelles anti fatigue

Quelles solutions naturelles anti-coups de fatigue après les fêtes ? Nous voici entrés dans une nouvelle année, je vous souhaite d’ailleurs tous mes meilleurs vœux ! Que cette année qui débute vous soit lumineuse, sereine et riches de moments merveilleux. Cependant, qui dit fêtes de fin d’année dit bien souvent excès. C’est le meilleur moment de l’année pour festoyer et partager des moments en famille autour d’un bon repas.

Et avec l’abondance de petits plats délicieux, mitonnés pour l’occasion, et de chocolats, notre système immunitaire en prend un coup et se fatigue. S’il peut être salutaire de faire une petite détox pour nettoyer l’organisme, je vous propose quelques pistes naturelles pour repartir du bon pied, et vous rebooster.

5 solutions naturelles anti-coups de fatigue

  • Le Pycnogénol®

Issu d’extraits d’écorce de pin maritime des Landes, c’est un ingrédient parmi les plus étudiés dans le monde scientifique. Ce ne sont pas moins de 10 000 personnes qui l’ont testé à travers plus de 135 études cliniques. Quels bienfaits se cachent derrière l’écorce de pin maritime ?

Ses principaux actifs sont : les bioflavonoïdes, les acides phénoliques et les procyanidines. Le procédé d’extraction nécessite 1000kg d’écorce pour produit 1kg de Pycnogénol®. L’écorce ne subit aucun traitement chimique ou pesticide.  C’est un complément naturel 100% made in France qui  se décline d’ailleurs sous différentes formes :  compléments alimentaires, boissons, crèmes, gélules. J’ai testé une cure de 30 gélules pendant 1 mois et j’ai pu ressentir un réel mieux-être tout au long.

Le Pycnogenol® est une solution naturelle anti-coups de fatigue, il regroupe 4 propriétés étonnantes : puissant antioxydant, il agit comme un anti inflammatoire naturel régulant la circulation sanguine. Il est aussi régénérateur de collagène et d’acide hyaluronique et donc améliore la santé de la peau.

De part ses aspects anti inflammatoires et sur la circulation sanguine, l’extrait d’écorce de pin maritime des Landes améliore la souplesse des articulations et améliore le flux sanguin. Ses propriétés trouvent encore de nombreuses autres application (vision, santé féminine), retrouvez plus d’infos dans cette infographie interactive :

  • L ‘extrait de pépins de pamplemousse

Popularisés par le Dr Jacob Harich, les pépins de pamplemousse sont devenus un incontournable pour soutenir notre système immunitaire. C’est en constatant que les pépins de pamplemousse ne se décomposaient pas dans le compost que le Docteur Harich a poussé ses recherches pour découvrir qu’ils étaient très résistants à de nombreux champignons et bactéries.

Riches en flavoinoïdes, ils permettent de lutter contre de nombreuses infections sans affaiblir notre immunité. En usage interne, dilué dans de l’eau à raison de 10 à 15 gouttes, ils préviennent :

  • les infections du système digestif (intoxications, diarrhées, parasites…)
  • les ulcères
  • Rhume, grippe, bronchite et toutes les infections hivernales de la sphère ORL
  • les infections urinaires
  • la fatigue chronique et les allergies.

En usage externe, ils peuvent aussi être utilisés pour les aphtes, l’acné, les verrues, les poux etc. Ces petits pépins sont plein de vertus et un soutien idéal en hiver pour soutenir votre organisme contre le froid en cure, et à chaque changement de saison, moment où l’on est toujours un peu plus vulnérable. J’apprécie beaucoup la préparation CitroPlus très bien dosée, bio et vegan que je rachète régulièrement.

  • L’échinacée

L’échinacea ou échinacée est une plante poussant naturellement dans les prairies et très utilisée par les Amérindiens autrefois, pour soulager les maux de tête. Cette plante merveilleuse composée de phénols, et d’acalmides, est une précieuse alliée pour redonner de la force à un organisme fatigué.

En effet, en activant le travail de nos globules blancs, elle permet de limiter les infections et de réduire, par exemple, la durée d’un rhume. Elle possède également des vertus antifongicides et antiviraux pour lutter contre les infections. On lui prête même des bienfaits pour lutter contre le cancer dans la limitation des effets secondaires de la chimiothérapie.

En hiver, c’est donc une plante vers laquelle on peut se tourner pour se débarrasser d’un vilain rhume ou en cas de baisse de régime. Elle se trouve sous forme de gélules ou de tisane, comme chez Yogi Tea.

  • La propolis

Utilisée par les Égyptiens lors du rite de l’embaumement ou par les Grecs pour les affections cutanées, elle est plus connue aujourd’hui pour ses vertus thérapeutiques. Outre le miel, la propolis est l’un des nombreux trésors des abeilles. Ces infatigables demoiselles se servent de celle-ci comme enduit pour pour assurer l’étanchéité et la solidité de la ruche.

Riche elle aussi en flavonoïdes, elle est considérée en herboristerie comme un remède permettant de lutter contre les infections. Elle peut être utilisée en voie interne et externe, notamment pour :

  • les infections des voies respiratoires, notamment en cas de rhinopharyngite en assainissant l’organisme
  • les gingivites ou autres infections de la muqueuse buccale
  • en cas d’otite, d’asthme et également en guide cicatrisant par voie externe

Je l’utilise souvent sous forme de gommes pour soutenir ma gorge lorsque celle-ci picote, ou en spray, mais on peut aussi la consommer directement en cure à conserver au frais, ou mélangée à du miel. J’aime d’ailleurs les produits de la marque Ballot Flurin, apiculteurs à Cauterêts de génération en génération. Ils pratiquent une apiculture douce, raisonnée, respectueuse des abeilles et de la nature.

  • Le pollen

Autre produit de la ruche excellent pour notre santé : le pollen.  Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la semence volatile mâle produite par les étamines des fleurs. Lorsque les abeilles butinent les fleurs pour en extraire le nectar qui deviendra le miel, celles-ci accumulent du pollen sous leurs pattes et en forment de petites pelotes qu’elles rapportent à la ruche pour servir de nourriture.

Le pollen contient de nombreuses vitamines du groupe B, des protéines et acides animés, des minéraux, de petites quantités d’antioxydants, mais surtout des substances immunostimulantes.

C’est précisant pour ses vertus stimulantes et protectrices qu’il m’est arrivé d’en faire des cures aux changements de saison, afin de ne pas tomber malade. Je le consomme sec (en pelotes), à raison d’une à deux cuillère à café par jour, mais il est aussi possible de le consommer sous forme de préparation à conserver au frais. Vous trouverez chez Ballot Flurin différentes propositions de ce produit de la ruche pour réaliser une cure.

J’espère que ces solutions naturelles vous permettront de trouver des pistes pour redonner un peu de tonus à votre organisme pour affronter l’hiver, et entrer sereinement dans le printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *